Mairie de Saint Père en Retz
Place de la Mairie 44320 SAINT PÈRE EN RETZ
☎ 02 40 21 70 29
mairie-st-pere@wanadoo.frfl
Accueil > Vivre > Découvrir > Histoire
Histoire

Photo
Bien qu'il soit difficile de déterminer exactement l'origine d'une localité, nous savons que notre cité fut construite sur l'emplacement d'une ancienne Station Romaine. Cette station antique avait son port sur un étier du Boivre : petite rivière qui se jette dans la mer entre les Rochelets et l'Hermitage et qui a joué certainement un rôle important dans la naissance de la commune avant que la mer ne se retire et que la vallée du Boivre ne reste ensablée.

Photo

Le christianisme arrive très tôt dans cette station qui portera le nom du chef des apôtres Pierre puis Père vers l'an mil et, l'on trouve même deux grandes paroisses : Ste Opportune et Saint Père ; la première Paroisse était plus importante que la seconde et son ressort ecclésiastique s'étendait jusqu'à Paimbœuf.

Vers 1140, la tenue du village des Biais autrefois Biaërs est la propriété des chevaliers de la milice du Temple de Jérusalem, une commanderie y est fondée (elle possède et conserve alors un fragment important de la vraie croix, 3° de France) ; cette relique est détenue actuellement par la Paroisse.

Jusqu'à la fin du XVIII siècle, St Père semble vivre un âge d'or, la ville relève directement du roi et la révolution ne paraît pas tellement la troubler. Témoins de cette richesse les nombreux manoirs et châteaux qui se construisent sur son territoire : La Giraudière, Le Mottay, La Gruais… Plus près de nous La Verrie, inspiré des dessins du Nantais Ceyneray : cet édifice particulièrement harmonieux fut détruit lors d'un incendie en 1936 ; ses ruines méritent encore le voyage.

Photo
Sous la révolution française, St Père en Retz prend le nom de Fraternité et malgré le serment porté à la constitution par les curés des deux paroisses, la révolution sonne le glas de la paroisse Ste Opportune : son Eglise est fermée par le district et en l'absence de vie paroissiale, la paroisse Ste-Opportune disparait. Il ne reste aujourd'hui qu'un fragment du cimetière.

L'aube de la belle époque est favorable à St Père en Retz. Des écoles, une gendarmerie, une mairie (1840) ainsi qu'une église (1873-1878) aux vastes dimensions (œuvre de l'Abbé Perrin) sont construits.

Photo


St Père en Retz devient alors un grand centre agricole où les foires et marchés sont renommés pour être les plus importants du Pays de Retz.

Les 5 hôtels accueillaient de nombreux voyageurs et le commerce était fleurissant.

À la fin du 19ème, la culture principale était le froment dont une grande partie était expédiée par Paimbœuf dans le midi et même à l'étranger. À cette époque on comptait une dizaine de moulins à vent.

La commune comptera en 1900 plus de 3000 habitants alors que St Brévin en comptait 1526 et Paimbœuf 2134 !